Skip to content

Comment vendre ses créations en France ?

Article par La rédaction

Vendre ses créations en ligne, soit pour compléter ses revenus, soit pour en faire une activité à temps plein, voici l’enjeu de cet article. Il s’adresse à toutes celles et ceux qui souhaitent vendre leurs créations artisanales, qu’il s’agisse de bijoux, de textile, de peinture, d’objets de décoration… Il existe autant de créations artisanales que de talents !

Nos conseils pour vendre ses créations se destinent autant aux artisans professionnels qu’aux créatifs occasionnels car les règles sont les mêmes, avec pour finalité commune : la vente commerciale, hors ligne ou en ligne.  

Le contexte est en effet propice pour vendre ses créations sur Internet. 

D’une part, le DIY, le vintage, les savoir-faire artisanaux font de plus en plus d’adeptes tant du côté des créateurs que des acheteurs.

D’autre part, la vente en ligne ne s’est jamais aussi bien portée, avec des chiffres e-commerce 2021 qui battent des records. 

Dans cet article, nous allons répondre aux nombreuses questions que vous vous posez : peut-on vendre ses créations sans être déclaré ? Quel statut est-il préconisé ? Où vendre ses créations ? Une boutique en ligne est-elle nécessaire, ou les réseaux sociaux suffisent-ils ? Quelles sont les marketplaces les plus intéressantes pour les créateurs ?

    1. Vendre ses créations légalement

    • Vendre ses créations occasionnellement ou en tant que particulier

    Avant de se lancer tête baissée dans la vente de ses créations, il est essentiel de connaître les règles qui encadrent la vente sur Internet. En effet, si votre passe-temps favori est de fabriquer des bijoux faits main et que vous souhaitez simplement les vendre de temps en temps pour arrondir vos fins de mois, la question qui vous brûle les lèvres doit-être : “Peut-on vendre ses créations sans être déclaré”, en tant que simple particulier ?

    La réponse est claire : non. Même s’il s’agit de vendre ses créations occasionnellement, il est obligatoire de déclarer son activité. Vous êtes tout autant concerné par cette obligation légale qu’une personne souhaitant en faire son métier à temps plein.

    Vendre un produit sur internet, même s’il s’agit d’une seule vente dans l’année, relève d’une activité commerciale.

    À partir du moment où vous fabriquez des biens pour les vendre, vous faites acte de commerce, considéré comme une activité professionnelle. Ce qui n’est pas considéré comme une activité professionnelle relève de la revente d’objets d’occasion vous appartenant et que vous ne souhaitez pas conserver (exemples : vendre les vêtements que vous ne portez plus sur Vinted.)

    Or, toute personne exerçant une activité professionnelle, se doit de la déclarer, ainsi que ses revenus, et se conformer à un statut juridique. 

    • Peut-on vendre ses créations sur un vide grenier ?

    peut on vendre ses créations sur un vide grenier

    Bien sûr, vous pouvez vendre vos créations sur un vide grenier, sur des marchés, ou lors d’une brocante. Et vous n’auriez pas besoin de vous déclarer en tant que professionnel si vos ventes concernaient des biens personnels, déjà utilisés, et donc d’occasion, qui font toute l’utilité d’un vide grenier. Mais pour pouvoir vendre des biens que vous avez créé lors d’un vide grenier, vous devez vous êtes déclaré en tant que professionnel.

    Qu’en est-il des marchés ? Pour pouvoir réaliser vos ventes sur les marchés en toute légalité, il vous faut être enregistré auprès de la chambre des métiers et de l’artisanat la plus proche, et demander l’obtention d’une carte de commerçant, moyennant le paiement d’une redevance de 30€ pour 4 ans. Pensez également aux marchés de créateurs qui sont de plus en plus tendance partout en France, et attirent votre clientèle idéale. La participation n'est pas gratuite, renseignez-vous et pensez à inclure ce budget de base pour réserver votre emplacement.

    • Quel statut pour vendre ses créations ? 

    Pour se lancer dans la vente de vos créations, le statut d'auto-entrepreneur est le plus adapté. Si votre intention est de vendre vos créations sans investir dans une boutique physique, alors créer sa micro-entreprise est la solution la moins coûteuse, la plus rapide et flexible qui existe actuellement en France. 

    À partir du moment où votre microentreprise est en place, et que vous déclarez vos revenus à l’URSSAF et aux impôts, vous pouvez vendre en toute légalité. Des aides auto-entrepreneur sont particulièrement propices pour vous aider à vous lancer, notamment l’ACRE, qui offre une exonération partielle des charges durant la 1ère année d’activité. Enfin, le statut d’auto-entrepreneur peut se cumuler à celui de salarié, c’est une solution idéale si vous souhaitez simplement compléter vos revenus avec la vente de vos créations.

    2. Savoir vendre ses créations en ligne

    Malheureusement, concevoir des créations aussi originales que magnifiques ne suffit pas. Pour savoir vendre ses créations il faut avoir autant de talent créatif que commercial, savoir se différencier, promouvoir ses produits et faire prospérer son activité en toute légalité.

    Si vous avez un talent créatif inné, sachez que savoir vendre ses créations est un talent qui s’acquiert ! Il existe plusieurs règles en la matière, mais également des outils et des sites, la vente en ligne offrant de nombreuses opportunités à connaître.

    savoir vendre ses créations

    • Les fondamentaux du marketing et du branding pour faire la différence

    Autant vous l’annoncer d’entrée : si le marché de la vente de créations en ligne est florissant, il est également très concurrentiel ! Imaginez le nombre de personnes qui vendent leurs créations sur Internet, via leur boutique en ligne, des marketplaces ou les réseaux sociaux… Cette offre abondante traduit une demande tout aussi nombreuse.

    Le grand challenge est de savoir vous différencier de vos concurrents, et de capter l’attention de cette large audience.

    Votre produit a beau être unique, magnifique voire révolutionnaire… il faut le faire savoir !

    Il est donc essentiel de maîtriser les fondamentaux du marketing. Inspirez vous de la méthode du business plan et commencez par vous poser les bonnes questions : qu’est-ce qui vous rend unique ? Qui est votre audience, quels sont ses usages ? Quels sont vos objectifs mois après mois ? Quels prix établir en fonction de vos objectifs de rentabilité, des frais requis et du temps passé à créer chacun de vos produits ? 

    Pensez aussi à votre capacité de production : vous aurez besoin de faire un peu de publicité pour faire connaître votre boutique, que ce soit via les influenceurs avec le marketing d’influence ou Facebook Ads par exemple, et si vous avez déjà du budget, tant mieux. Mais si votre campagne publicitaire est un succès ce que l’on vous souhaite et que vous êtes seul(e) à la production, vous pouvez très bien avoir des dizaines voir des centaines de commandes à traiter rapidement.

    La livraison est aussi importante, vous pouvez la faire vous-même si vous restez local ou passer par un service de livraison tiers. Pensez donc à cela dans votre business plan, pour ne pas vous retrouver débordé(e) et avoir des délais de production ou de livraison de commandes trop longs. 

    Le branding est également à penser dès le lancement de votre activité, et fera toute la différence.

    Qu’est-ce le branding ? L’art de créer une marque avec une identité visuelle et éditoriale forte qui fera que votre cible vous choisira vous plutôt que votre concurrent. L’expérience que vous proposez à travers votre design, votre site web, vos contenus, vos réseaux sociaux, vos emailing mais également vos valeurs et vos engagements.

    Tous ces éléments de marketing digital constitutifs de votre marque compteront autant, si ce n’est plus que votre produit. En effet, le DIY et le marché des créateurs véhiculent des valeurs fortes : le fait-main, le savoir-faire artisanal, le Made in France, le respect de l'environnement… Le branding fait donc encore plus la différence pour une marque qui se positionne sur ce marché !

    Car les enjeux sont multiples : acquérir de la visibilité sur Internet d’une part, attirer les prospects, les convertir en clients et les fidéliser.

    Il est important d'offrir une expérience unique à chaque interaction entre votre marque et vos clients.

    Du choix du nom de marque, à votre logo et votre charte graphique, à la création de votre site internet, et aux conditions de livraison et de paiement, rien ne doit être laissé au hasard. Procédez étape par étape et n’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels ou en suivant des cours en ligne.

    Ne sous-estimez pas le pouvoir du packaging par exemple ! 

    Le choix d’un client de choisir votre création artisanale révèle son intérêt pour votre univers, votre créativité, il sera donc sensible à votre packaging. Soyez créatif et innovez pour le surprendre. À coup sûr, il pensera à vous pour son prochain achat.

    packaging vendre ses créations

    Où vendre ses créations en ligne ? 

    Le nerf de la guerre se situe bien là : où vendre ses créations en ligne ? Marketplace comme Etsy, boutique en ligne, boutique sur les réseaux sociaux ? Ou tous ces canaux ? Vous pouvez promouvoir vos produits sur les réseaux sociaux, la boutique en ligne reste le point de rencontre entre les internautes et vos produits. 

    Avantages et inconvénients des marketplaces de créateurs

    Si vous cherchez où vendre vos créations en ligne, les marketplaces ne vous échapperont pas. De plus en plus nombreuses et performantes, elles font partie du Top 5 des sites e-commerces les plus consultés au monde, Amazon en tête. Ces plateformes en ligne ont pour immense avantage de vous mettre en relation avec des milliers voire des millions de potentiels acheteurs, et donc, de rendre visible votre marque et vos produits. Vous pouvez vous lancer sans connaissance technique préalable et rapidement.

    L’acquisition de notoriété est un avantage non négligeable, surtout lorsqu’on se lance. Quand le SEO sur votre site internet prendra du temps à vous positionner dans les résultats des moteurs de recherche, le SEO ultra-performant de ces plateformes vous permettra d’en bénéficier sans attendre. Enfin, vos potentiels clients seront rassurés. La notoriété de la marketplace jouera en votre faveur, en tant que gage de confiance, ainsi que les conditions de sécurité, de paiement et de livraison qui sont des facteurs essentiels pour convaincre l’acheteur. Toutefois, il faut savoir que ces marketplaces se rémunèrent le plus souvent en prélevant une commission à chaque vente. 

    Avec une petite étude de marché qui fera la balance entre l’apport de visibilité potentiel auprès d’une audience nombreuse et qualifiée et les commissions prélevées ou encore le processus de sélection opéré, vous n’aurez pas de mal à choisir la marketplace qui correspond le plus à votre marque, vos produits, vos valeurs et votre audience. 

    Enfin, avoir une boutique sur une marketplace est un excellent début pour tester ses produits, ses prix et réaliser ses premières ventes.

    Quelle marketplace choisir pour vendre vos créations en ligne ?

    Les créations artisanales ont leurs spécificités, créations uniques issues de savoir-faire, qui sont porteuses de fortes valeurs ajoutées. Autour d’elles se fédèrent des communautés de créateurs, mais également d’acheteurs qui préfèrent acheter une création unique respectueuse de la planète par exemple, qu’un produit Made in China sur AliExpress. Dès lors, des marketplaces se sont créées pour regrouper ces communautés. Loin d’être marginales, elles occupent désormais une part croissante du marché de l’e-commerce.

    La plateforme américaine Etsy est devenue leader en la matière, avec un chiffre d’affaires d’1,3 milliard de dollars réalisés en 2020. Quelques années plus tôt Etsy avait racheté A Liitle Market, la marketplace française précurseur en la matière. 

    Amazon a bien flairé l’opportunité représentée par la vente des créations artisanales, et a lancé Amazon Handmade. 

    Si Etsy et Amazon Handmade occupent le haut du podium, certaines marketplaces françaises tirent leur épingle du jeu et attirent de nombreux créateurs par leurs valeurs et l’expérience clients qu’elles proposent. Voici un petit tour d’horizon des marketplaces dédiées à la vente de création en ligne : 

    • Etsy, la marketplace leader pour les artisans

    Nous avons rédigé un article sur Pourquoi vendre sur Etsy et répondu à la question souvent posée : “peut-on vendre sur etsy en tant que particulier ?”. En tant qu’auto-entrepreneur, vendre sur Etsy présente de nombreux avantages, en particulier son trafic et son audience. L’inscription est gratuite, mais vous serez forcément prélevé de nombreux frais (inscription, translation, expédition, traitement des paiements… lire les détails dans l’article que nous avons consacré à Etsy).

    Prenez bien en compte ces frais pour établir vos prix. Pour vous différencier, il sera très important de soigner vos fiches produits et de les référencer avec les bons mots clés.

    • Amazon Handmade

    Récente, la plateforme, a pour avantage de vous faire bénéficier de la super-puissance d’Amazon (plus de 250 millions de clients dans le monde). Les commissions sont élevées (12%), tout en vous assurant des conditions qui font d’Amazon le leader de l’e-commerce mondial, notamment des conditions de livraison très rapides et peu coûteuses, 

    En somme, les commissions élevées sont le prix à payer pour accéder à des audiences inaccessibles par d’autres moyens. 

    Vous pouvez également vous lancer sur des marketplaces françaises. Leur audience et leur trafic sont bien moindre, mais elles ont le mérite d’attirer des acheteurs qualifiés, sensibles à la création artisanale Made in France. La marketplace Fait Maison se démarque par exemple en vous permettant de vendre sans frais, sans abonnement ni commissions sur les ventes.

    L’intérêt d’avoir sa propre boutique en ligne

    Alors, si la marketplace vous apporte de l’audience et de la visibilité, à quoi bon investir  dans la création d’une boutique en ligne ? La réponse tient en un mot : l’indépendance.

    En effet, être “seulement” présent et accessible sur une marketplace, signifie que votre activité de vente en ligne repose entièrement sur cette marketplace. Si du jour au lendemain les taux de commission augmentent, la marketplace bannit vos produits ou fait faillite, votre activité sera rayée de la toile !

    Par ailleurs, il vous sera quasiment impossible d’anticiper vos ventes puisque vous ne pouvez pas maîtriser la concurrence, les politiques qui régissent les marketplaces et le parcours de vos clients potentiels. 

    Or, sur votre propre boutique en ligne, vous maîtrisez tous les paramètres : le design, le parcours de navigation, les conditions de paiements…Si le branding et l’expérience utilisateur sont majeurs, ils se révèlent sur votre boutique en ligne. En faisant les efforts nécessaires pour acquérir du trafic sur votre site internet et convertir vos clients, vous aurez la main sur tous les paramètres afin d’optimiser vos performances mois après mois, et anticiper l’évolution de votre activité.

    vendre ses créations sur shopify

    Nous vous conseillons donc les deux : la marketplace est une étape idéale pour se lancer, mais en parallèle, construisez votre propre boutique en ligne si vous souhaitez faire perdurer votre activité et conquérir votre clientèle en toute indépendance, avec une maîtrise sur vos ventes. 

    Shopify a pour avantage de vous proposer ce qu’une marketplace ne peut pas faire : des templates (design de site) variés, attractifs et personnalisables. En tant que créateur, votre boutique en ligne se doit d’être à l’image de votre univers, tout sauf impersonnelle. De plus, les nombreuses fonctionnalités de Shopify vous permettent de bénéficier des fonctionnalités e-commerce les plus performantes et rassurantes pour vos clients, tels que la sécurité des paiements.

    Enfin, vous pouvez allier la puissance de Shopify avec la puissance des marketplaces. Comment ? En connectant la marketplace à votre boutique en ligne. Vous pourrez alors gérer l’ensemble de vos commandes via une seule application.

    L’alternative Print on demand 

    S’il est de plus en plus populaire en France, il y a des raisons. Le Print on demand est l’alternative parfaite pour créer sa propre marque de vêtements, sans pour autant avoir à gérer la logistique et les investissements requis. En effet, le Print on demand a un modèle économique similaire au dropshipping.

    Vous créez vos propres designs, que vous faites imprimer sur les supports de vos choix (textiles, mugs, coussins, objets de déco…) par un fournisseur via une plateforme qui se charge également du stockage, et des livraisons. Vous dédiez votre temps à votre branding. Il existe de nombreux fournisseurs en France et en Europe qui vous assureront des livraisons plus rapides, et des marketplaces spécialisées telles que Spreadshirt. 

    Pour conclure... Marketplace et/ou site internet en place, quel que soit votre choix, il est indispensable de soigner vos fiches produits, et de publier des photographies de qualité de vos produits mis en scène, bien éclairés et visibles. Il vous faut créer un maximum de passerelles entre votre boutique en ligne et votre audience via les réseaux sociaux. Très visuels et indispensables pour tous créateurs, les réseaux sociaux Instagram et Facebook vous permettent d’intégrer des boutiques, et de faire du social selling. Pinterest est également conseillé, puisque très porté sur le DIY avec une audience à 80% féminine.

    Nous vous conseillons également d’investir dans les Social Ads et Google AdWords pour promouvoir votre site internet ponctuellement. N’hésitez pas à bâtir votre marketing d’influence, en nouant des partenariats avec des influenceurs proches de votre univers, qui disposent d’une audience qualifiée. 

    Enfin et surtout, n’oubliez pas que vos clients seront vos meilleurs ambassadeurs !

    Vous souhaitez en savoir plus ?

    En lien