Télétravail à domicile : comment bien travailler de chez soi ?

Audrey Liberge Populaire

Temps de lecture : 10 min 0 commentaires

Vous êtes en baisse de productivité ? Vous travaillez 10 minutes puis en passez 20 à scroller sur Facebook ? Vous avez une irrépressible envie de réorganiser vos playlists ? Vous n’êtes pas seuls. Avec vous, des milliers d’employés français passés en télétravail sans aucune préparation et peu ou pas d’expérience, mais aussi des entrepreneurs confinés chez eux et privés de contacts.

Le 16 mars 2020, le président Macron annonçait les premières mesures de confinement en France, dont l’injonction de passer en télétravail lorsque c’est possible.

Depuis, s’il n’y a pas de chiffre officiel, de nombreux Français travaillent de chez eux. Cette situation d’urgence va probablement changer durablement nos pratiques de travail et encourager le développement de cette organisation, que certains défendent depuis longtemps.

Le confinement est donc une bonne nouvelle pour le télétravail en France. Mais il a été instauré en catastrophe, sans aucune préparation ni aucun encadrement. 

Pour de nombreuses personnes, travailler efficacement en télétravail n’est pas une évidence. Pour d’autres, c’est un mode de vie qu’ils n’échangeraient pour rien au monde. Ils ont même trouver un travail à domicile ou ont lancé leur propre projet de chez soi. 

Dans cet article, nous ferons le point sur les droits des télétravailleurs et nous partagerons tous les conseils pour comprendre comment mettre en place le télétravail et tirer le meilleur parti de votre période de confinement.

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Le télétravail en France

Le télétravail consiste à effectuer ses tâches professionnelles en dehors de l’entreprise. On peut parler de télétravail à domicile ou en télécentres (les espaces de co-working).

femme travail à domicile

Depuis la réforme du Code du travail et l’ordonnance du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail, l’instauration du télétravail en France peut se faire de manière informelle. Un simple échange de mails entre employeurs et employés suffit, indiquant l’organisation du temps de travail et les modalités de contrôle.

Peut-on imposer le télétravail à son employeur ?

Selon le Code du travail, un salarié peut faire une demande de télétravail à son employeur qui choisit de l’accorder ou non. Mais il ne peut pas l’imposer. Néanmoins, la situation exceptionnelle que nous vivons aujourd’hui le permet.

Le ministère de l’Intérieur et le ministère du Travail interdisent clairement les déplacements si le travail peut s’effectuer à domicile. N’hésitez donc pas à adresser une demande de télétravail à votre employeur et à faire valoir vos droits en envoyant un mail doublé d’une lettre recommandée.

De même, si un salarié ne peut en principe pas être licencié pour le refus de télétravail, le dispositif d’urgence en vigueur indique que chacun doit se plier aux mesures gouvernementales.

La section télétravail du code du Travail est claire sur la question des droits du travailleur :

“Le télétravailleur a les mêmes droits que le salarié qui exécute son travail dans les locaux de l’entreprise.”

Mais dans les faits, la différence d’environnement crée un quotidien tout autre.

Télétravail : avantages

Ses défenseurs ne tarissent pas d’éloges. Il est vrai que les avantages du télétravail sont nombreux, tant pour les salariés que pour les entreprises.

Télétravail : les avantages pour les entreprises

  • Économies sur les locaux et les dépenses courantes
  • Diminution du taux d’absentéisme
  • Amélioration de la satisfaction des employés
  • Meilleure productivité des salariés

Télétravail : les avantages pour les employés

Cette liste des avantages télétravail est vraiment convaincante. Tous ces points sont vrais. À condition que les gens soient formés. Car des aspects tels que la concentration, la productivité ou l’équilibre pro et perso ne se mettent pas en place naturellement, loin de là. Alors, comment travailler à domicile ?

Quels sont les risques du télétravail à domicile ?

Vous ne voyez pas quels sont les risques du travail sur canapé ? Pourtant, ils existent bel et bien.

Si beaucoup s’enthousiasment à l’idée de ne plus se rendre au bureau, ils peuvent aussi rapidement déchanter. C’est une fois seul chez soi que l’on peut prendre la mesure des avantages de l’entreprise.

Des risques physiques

Les postes de travail en entreprise font l’objet d’une législation stricte. Positionnement du bureau et de la chaise, l’espace de circulation, intensité de l’éclairage… l’aménagement respecte les chartes de la sécurité et de l’hygiène au travail, rédigées pour votre bien-être et votre santé.

Mais en télétravail à domicile, c’est à vous que revient cette responsabilité. 

Fatigue oculaire, tendinite, cervicalgies, lombalgies et syndromes du canal carpien vous guettent si vous ne prenez pas les précautions suivantes :

Aménagement du bureau à domicile

bureau télétravail

Autant pour le physique que pour le mental, travaillez sur un bureau ou au moins une table. Une station canapé est autorisée de temps à autre, mais l’essentiel de votre journée doit se passer assis ou debout, devant une surface plane.

Les dimensions de votre table et chaise doivent vous permettre d’avoir les bras près du corps, un angle du coude compris entre 90 et 135 degrés et les mains dans le prolongement de vos avant-bras. Enfin, vos pieds doivent rester à plat.

Si ce n’est pas le cas, alors mieux vaut alterner régulièrement la position assise et debout. Posez votre ordinateur sur une étagère ou un plan de travail haut.

La situation d’urgence qui nous pousse au télétravail présente un problème de taille : l’ordinateur portable n’est pas adapté au travail à temps complet.

Le fait que l’écran et le clavier soient d’un seul tenant oblige le travailleur à rester dans une mauvaise posture : regard vers le bas et cou penché.

Le code du travail et les normes européennes indiquent clairement que la dissociation de l’écran et du clavier est nécessaire pour une position saine.

Il faut donc utiliser un support permettant de placer le haut de l’écran à hauteur de vos yeux, ainsi qu’un clavier et une souris.

Malheureusement et sauf convention collective ou charte sur le télétravail propre à l’entreprise, l’employeur n’est pas obligé de prendre en charge ces équipements.

Que faire s’il n’y pourvoit pas ?

Dans ce cas, faites de longues pauses au moins toutes les deux heures. Le ratio temps de travail / durée de pause varie selon les études, mais toutes s’accordent à dire qu’elles sont nécessaires pour la santé, comme pour la productivité.

Entre le code du Travail, qui préconise 10 minutes toutes les deux heures et cette étude lettone qui recommande 17 minutes toutes les 52 minutes, à vous de trouver votre équilibre.

L’éclairage

Très important également pour le confort au travail. Pour protéger vos yeux au maximum, voici les recommandations à suivre :

  • Placez votre ordinateur perpendiculairement aux fenêtres pour éviter les éblouissements, idéalement à 150 cm.
  • Distance entre vos yeux et l’écran : de 50 à 70 cm, selon la taille de l’écran.
  • Régulièrement, clignez des yeux et regardez au loin
  • Évitez les contrastes trop forts entre votre écran et votre environnement (ex. : écran fortement lumineux sur mur sombre).

Les risques psychosociaux du télétravail

Pour ceux qui ne sont pas habitués, qui n’apprécient pas la solitude ou qui ont besoin du cadre rassurant de l’entreprise, le télétravail peut s’avérer être une source de stress et d’anxiété. Il existe d’ailleurs de nombreuses formations télétravail. C’est bien la preuve qu’une telle organisation s’anticipe. 

Que contiennent ces formations télétravail ? Justement, elles abordent des points tels que l’équilibre entre vie personnelle et professionnelle, le travail en équipe, les relations avec la hiérarchie ou encore l’optimisation de son temps.

Gérer sa productivité

Une productivité en baisse est sans doute le principal problème que rencontre le candidat au télétravail débutant. Tellement tentant d’aller et venir chez soi, de se perdre dans l’Internet et de s’interrompre toutes les 10 minutes pour une tâche subitement indispensable : évaluer chaque titre de sa bibliothèque musicale, ranger ses livres (team couleur vs team alphabétique), enfin jouer de cette guitare poussiéreuse… cochez la bonne case.

Clairement, pour vous sortir de là, il y a quelques astuces, mais pas de solution miracle : vous ne couperez pas à l’auto-discipline. Mais vous savez le faire.

Comment travailler de chez soi ?

C’est très simple : faites comme d’habitude et recréez un cadre.

Car personne ne fonctionne bien dans le chaos. Même ceux qui ont l’habitude de travailler de la maison vous le diront. 

L’intérêt de cette organisation, c’est de pouvoir suivre sa routine perso sans déranger les autres. Mais en attendant de découvrir la vôtre, tenez-vous-en au cadre de l’entreprise. C’est-à-dire :

  • Levez-vous à la même heure tous les jours de la semaine
  • Faites du sport si vous en avez l’habitude
  • Habillez-vous (d’une tenue que vous assumeriez si vous croisiez un collègue)
  • Prenez votre petit-déjeuner
  • Commencez votre travail à la même heure, dans un espace dédié et dégagé

Si votre employeur ne vous donne pas de planning précis, faites-le vous-même, en fonction de vos objectifs habituels.

Si vous avez tendance à rencontrer des problèmes d’organisation, fixez-vous un ou deux objectifs par semaine et découpez-les en petites sections réparties chaque jour.

Rédigez une to-do liste quotidienne et barrez-la au fur et à mesure.

Comme nous l’avons dit plus haut, faites des pauses régulièrement. Mais pas n’importe quelles pauses : des pauses “d’errance mentale”, comme les appelle Cyril Couffe, docteur en psychologie cognitive et neuropsychologue. Son travail a prouvé que l’on gagnait en productivité grâce à ces pauses de rêveries. Regardez le plafond, par la fenêtre ou écoutez de la musique, mais ne lisez pas vos sms et ne traînez pas sur YouTube.

Gardez ça pour la pause de midi, plus longue.

À ce sujet, tout le monde sait qu’il est néfaste de manger à son bureau et c’est encore plus le cas lorsque l’on travaille à son domicile. 

déjeuner télétravail

Si vous avez tendance à grignoter toute la journée, il est d’autant plus important de faire une vraie pause dej, pendant laquelle vous vous faites plaisir et savourez ce que vous mangez. 

Si vous le pouvez, déjeunez près de votre fenêtre, sur votre balcon ou dans votre jardin si vous avez la chance d’en posséder un.

Pour les moins disciplinés d’entre nous, il faudra se résoudre : fermez TOUS les onglets n’ayant pas de rapport direct avec votre tâche et coupez votre téléphone. Là encore pour le télétravail débutant, la règle qui prévaut est la suivante : ne faites pas ce que vous ne feriez pas en entreprise.

Si vous n’êtes pas seul pendant votre confinement, indiquez clairement à vos colocataires que vous n’êtes pas disponible pendant le temps nécessaire.

Si malgré toutes ces mesures, votre concentration faiblit, utilisez la méthode Podomoro : mettez une alarme et programmez des plages de travail de 25 minutes, suivies de 5 minutes de pause, jusqu’à ce que vous ayez terminé la tâche.

Vous pouvez le faire.

Pour les entrepreneurs, plus habitués à un rythme flexible, mais très soumis aux contacts sociaux, c’est la même technique. Dans la mesure du possible, faites comme d’habitude et remplacez vos rendez-vous et réunions par des visioconférences.

Les outils de télétravail sont en plein essor. Slack, Zoom, Skype, Google Hangouts… ce ne sont pas les solutions qui manquent.

Profitez de ce temps pour revoir votre stratégie marketing, faire le point sur vos objectifs et en fixer de nouveau. Prenez un moment de réflexion et de recul.

Et rappelez-vous, question productivité, le plus dur, c’est de démarrer.

Gérer le stress et l’anxiété en télétravail

Voilà pour la productivité. Mais un autre danger guette l’employé ou l’entrepreneur qui va travailler de la maison : le sentiment d’isolement.

Pour beaucoup, cet isolement physique peut devenir mental et entraîner une anxiété, des doutes, une dévalorisation… un peu comme si on était mis au placard.

Ce sentiment est normal, mais peut être amplifié par le manque d’organisation que nous subissons dans le passage au télétravail.

isolement télétravail

Finis les pauses café et les débriefs entre collègues. Adieu, la vision rassurante du voisin de bureau qui a l’air de galérer autant que vous. Vous êtes seul(es). Voyons donc comment bien travailler de chez soi.

Restez en contact avec les autres

Pour l’équilibre de chacun, il est important de maintenir des réunions, des discussions en face à face, mais aussi des chats, pour garder le contact avec vos collègues ou collaborateurs. En tant que manager, vous avez la responsabilité d’encadrer les échanges en télétravail et de vérifier que personne n’est à la traine.

Vous pourriez par exemple organiser un petit point en début et en fin de journée, pour créer un sentiment de collaboration et de cohésion.

Faites des pauses café à distance et profitez-en pour discuter de manière informelle, comme vous aviez l’habitude de le faire.

Fixez des limites

Un autre aspect qui peut menacer le mental lorsque l’on est amené à travailler de la maison : la disparition des limites entre vie pro et vie privée.

Il y a d’abord la question du temps de travail qui peut s’allonger sans qu’on y prenne garde. La limite naturelle provoquée par le départ quotidien de nos collègues a disparu.

Sans limites, on se laisse aller, on perd en concentration en se disant qu’on a le temps. Puis vient 18 heures et un sentiment d’inefficacité s’installe.

Si vous avez néanmoins une deadline le jour même, vous allez donc travailler beaucoup plus tard que prévu, si vous n’en avez pas, vous allez culpabiliser.

La solution : instaurez vos propres limites horaires. À telle heure, vous arrêtez quoiqu’il arrive. Puis faites complètement autre chose. Sortez (avec votre attestation !), faites le ménage, de l’exercice, offrez-vous une distraction… Déconnectez et n’y revenez que le lendemain.

Si vous suivez les conseils donnés dans cet article, la culpabilité ne devrait pas s’installer. Si c’était  néanmoins le cas, vous avez besoin de plus de structure, n’hésitez pas à demander une formation télétravail à votre employeur.

Les entrepreneurs sont moins sensibles à ce manque de structure, mais sont connus pour avoir tendance à travailler n’importe quand et à laisser leur vie pro empiéter sur leur vie perso. Vous avez actuellement plus de temps. Profitez-en pour retrouver un rythme plus équilibré.

Gérer ses émotions

Ces conseils concernent le télétravail en général, qui peut être perturbant pour certains. Mais nous sommes par ailleurs en période de confinement, largement reconnue comme étant source d’angoisse.

Les études portant sur les dernières épidémies et expériences de confinement montrent que celles-ci peuvent provoquer des “symptômes de stress post-traumatique, d’anxiété, de dépression, d’irritabilité, de confusion, de peurs, de colère, d’abus de médicaments ou de drogues, d’insomnies, de stigmatisations.”

syndrome de l'imposteur au travail

La combinaison de ces deux phénomènes peut sérieusement affecter certaines personnes. Ajoutez à cela la menace du virus, anxiogène au possible dans l’imaginaire collectif, on bascule sur un terrain explosif.

Face à cette situation effrayante, mais collective, il est important d’être à l’écoute de ses émotions. Reconnaître celles qui sont négatives et tenter de les désamorcer grâce à la psychologie positive.

Les militaires et en particulier les sous-mariniers, spécialistes du confinement, insistent également sur ce point et le fait qu’entretenir le contact avec ses proches réduit notablement le stress.

Travail à domicile avec des enfants

garde d'enfant à domicile

Il est une situation particulièrement complexe en ce moment : être parent.

Travailler avec des enfants coincés à la maison est probablement l’un des plus gros challenges familial et professionnel du siècle. Et les familles qui traversent cette expérience en seront sans doute marquées.

Et que dire des parents solo ? Comment faire du télétravail dans ces conditions ?

La première chose à comprendre dans cette situation, c’est que vous allez devoir être moins exigeant envers vous-même. Oubliez les huit heures de travail quotidien, il faut fractionner.

Seul ou à deux, la meilleure solution consiste à diviser votre activité en tronçons. Tôt le matin ou le soir quand les enfants dorment, pendant qu’ils regardent les dessins animés (tous les psychologues s’accordent à dire qu’il est acceptable de diffuser un peu plus de dessins animés que d’habitude) ou font une autre activité seuls, ou pendant qu’ils font leurs devoirs s’ils en ont.

Expliquez-leur la situation, mais préparez-vous à des interruptions dans votre travail, car les plus jeunes enfants auront du mal à comprendre que vous soyez là, mais pas disponible.

Les enfants ayant absolument besoin eux aussi d’un minimum de vie sociale, associez-vous avec une autre famille pour qu’ils puissent jouer ensemble de temps en temps.

Malgré ces difficultés, c’est tout de même l’occasion de passer du temps en famille et de (re)découvrir des activités à partager.

Car toutes situations confondues, nous vivons un moment unique et difficile et plus que jamais, il faut rester positif.

Comment se passe le télétravail pour vous ? Avez-vous d’autres conseils à partager pour bien travailler à domicile ? Dites-le-nous en commentaires.

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Vous souhaitez en savoir plus ?